0001-01-01

Design de masques protecteurs innovants pour accélérer le retour à l’entraînement des athlètes olympiques et paralympiques canadiens

Thomas Romeas, Ph.D., Institut national du sport du Québec

Face aux restrictions en matière d’activité sportive qu’il a fallu appliquer à cause de la pandémie, Dre Suzanne Leclerc, Directrice médicale de l’Institut national du sport du Québec (INS Québec), a eu l’idée de lancer un chantier de conception de masques de protection convenant aux besoins particuliers des athlètes s’entraînant en vue des Jeux olympiques et des Jeux paralympiques.
 
Il s’agit d’accélérer le retour à des formes d’entraînement normales, particulièrement celles où les athlètes sont à proximité les uns des autres.
 
L’INS Québec a pu compter sur le soutien financier d’ANP et des membres du RISOP ainsi que sur la participation technique des ONS afin d’entreprendre un travail intensif avec le Centre collégial de transfert technologique INÉDI, spécialisé en design industriel appliqué en sport.
 
L’examen de la littérature et des produits existants et apparaissant sur le marché – aucun ne semble répondre parfaitement aux besoins du sport de haut niveau –, la consultation des experts sportifs, et l’étape d’idéation ont permis de conclure que deux masques étaient nécessaires, l’un pour les sports aquatiques (water-polo), l’autre (générique) pour pratiquement tous les autres sports.
 
Suivant les règles de l’art, des prototypes de masques ont été testés par des athlètes s’entraînant à l’INS Québec. D’itération en itération, le design s’est amélioré suivant les observations judicieuses des athlètes et des experts.
 
Caractéristiques techniques intéressantes du masque générique : stress ventilatoire allégé grâce à une membrane décollée de la bouche; attaches confortables et résistantes au stress mécanique; effet ‘ventouse’ évitant les fuites d’air; membrane protectrice lavable et réutilisable; etc.
 
Le masque aquatique a les mêmes avantages mais fonctionne sans filtre et facilite l’évacuation de l’eau tout en évitant la projection de microgouttelettes.
 
Il semble que le Canada soit la seule nation sportive ayant pris l’initiative de développer de tels équipements protecteurs conjointement avec des groupes d’entraînement de haut niveau.
 
Parce que le but est de fournir des masques aux GEHN dès la fin mars, l’INS Québec souligne l’effort remarquable fourni par ANP, INÉDI de même que le COC et ses partenaires privés qui n’ont rien ménagé pour accélérer la fabrication de ces équipements.

Download Acrobat Reader
CPC logo
Canadian Olympics Committee Logo
Own The Podium Logo
Sport Institute Network Logo
Mitacs Logo
Government of Canada Logo